Prescriptions

La méditation : par où commencer ?

Prescription pour la méditation chrétienne

Description du traitement

La méditation chrétienne est le rappel constant de la Parole de Dieu dans nos pensées et dans nos bouches. C’est la pratique qui vise à ruminer les Écritures dans nos pensées afin qu’elles produisent une révélation et un changement dans le cœur du chrétien et dans son comportement. Son objectif est d’apprendre à connaître et à entendre la voix de Dieu afin de développer une intimité avec Lui et de pouvoir mener une vie qui Lui soit agréable (Rom 12 : 1-2)

La méditation chrétienne est recommandée pour combler notre désir de se rapprocher de Dieu, pour obtenir de la clarté sur des décisions à prendre, des comportements à adopter ou à modifier ou sur l’état de notre cœur. Elle est aussi indiquée pour apprendre à se calmer, combattre la déprime, l’anxiété, les idées noires et la rumination.

Femme noire assise faisant de la lecture.
Crédit photo : Anathalie Jean-Charles

Mode d’emploi

La méditation chrétienne s’apprend en méditant. Toutefois, voici quelques conseils pour vous soutenir dans votre démarche d’apprentissage.

  1. Se préparer

Choisissez un thème biblique à étudier, une série de textes, ou suivez un plan de lecture et tenez-vous y.

  1. S’équiper

Choisissez une Bible dans une langue et dans une traduction que vous comprenez bien. Vous pouvez méditer avec une traduction littérale (Louis Second) ou paraphrasée (Parole de Vie). L’important est de comprendre ce que vous lisez pour être plus apte à capter le message véhiculé par le texte.

  1. Choisir un moment

Déterminez un moment dédié à la méditation. Maintenez votre horaire quotidien au moins 3 semaines afin d’y prendre goût et de l’introduire dans votre routine.

  1. Choisir un lieu

Choisissez un lieu paisible, dépourvu de distractions et constant. Mettez votre téléphone sur silence et fermez la porte pour ne pas être dérangé.

Vous pouvez aussi allumer des chandelles ou tamiser les lumières et brûler de l’encens afin de favoriser une atmosphère intimiste et propice à la relaxation.

  1. Se détendre

Privilégiez une posture qui favorise la détente et le confort tout en maintenant suffisamment de tonicité pour ne pas être tenté de vous endormir. Quelques exercices de respirations peuvent aussi vous aider à vous calmer et à vous concentrer.

  1. Se concentrer et disposer son esprit

Évacuez toutes formes de distractions autour de vous ainsi que dans vos pensées. Si quelque chose vous préoccupe, écrivez-le dans un carnet afin que vous puissiez y revenir après la méditation. Vous pouvez aussi demander à Dieu de vous aider à disposer votre esprit.

Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta loi !

Psaumes 119 : 18
  1. Prendre son temps

La méditation ne peut s’exercer à la hâte. Prenez votre temps pour vous imprégner de la Parole.

  1. S’imprégner du texte

Vous pouvez vous imprégner du texte en le mémorisant, en vous plaçant dans le récit en tant que participant ou spectateur, ou en vous posant des questions précises sur le texte que vous lisez (Qui ? Quoi ? Quand ? Pourquoi ? Quelles implications ?).

  1. Écouter et prier

Écoutez ce que le texte et le Saint-Esprit racontent à votre esprit. Arrêtez-vous et demandez à Dieu de vous aider à entendre Sa voix, à comprendre ce qu’Il veut vous dire. N’hésitez pas à dialoguer avec le texte, et avec Dieu sur ce que vous ne comprenez pas ou sur ce qui vous semble obscur.

  1. Consigner

Consignez vos notes et/ou vos réflexions dans un carnet ou dans votre Bible.

Crédit photo : Anathalie Jean-Charles

Effets secondaires

  • La méditation chrétienne peut produire du plaisir, de la joie, de la paix, du réconfort, de l’extase et de la détente.
  • Elle peut aussi entraîner des larmes ou, dans de rares cas, des fous rires.
  • Elle apporte de la clarté dans les pensées et affermit la foi du croyant.

Contre-indications et mises en garde

L’objectif de la méditation chrétienne est d’être transformé par les Écritures et d’entendre Dieu nous parler à travers elles. Bien qu’elle apporte du plaisir et de l’apaisement, elle n’est pas une technique de relaxation ou de gestion du stress. Le calme et la détente qu’elle procure sont plutôt des effets secondaires de celle-ci.

Ne pas confondre avec

  • La méditation orientale qui cherche à faire le vide dans son esprit alors que la méditation chrétienne cherche à remplir son esprit de l’Esprit et de la Parole de Dieu.
  • Le détachement est l’objectif principal de la méditation orientale alors que l’attachement à Dieu est la raison d’être de la méditation chrétienne.

Informations additionnelles

La méditation chrétienne est une forme de plaisir. On apprend à entendre les murmures de Dieu. Il y a plusieurs façons d’aborder les Écritures :

  1.  Par la lecture : S’informer du contenu sans s’attarder à la réflexion. La lecture de la Bible peut apporter du réconfort et de la connaissance sur les récits bibliques.
  2. Par la méditation : Écouter le texte en se laissant imprégner et transformer par son message. La méditation des Écritures apporte du réconfort et pousse à adopter une attitude et des comportements différents.
  3. Par l’étude : Analyser les faits historiques et contextuels du texte. L’étude de la Parole approfondit les connaissances bibliques.

Notes générales

La lecture des Psaumes et des Évangiles est un bon départ pour apprendre à méditer.

Pour en savoir plus

Passage clés sur la méditation :

Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.

Josué 1 : 8
About Author

Du plus loin qu’elle se souvienne, Anathalie a toujours aimé Dieu. Malgré les chemins tortueux qu’elle a empruntés, Il est demeuré fidèle et ne l’a jamais laissé tomber. Anathalie a grandi dans une petite église méthodiste libre de la communauté haïtienne de Montréal où ses parents étaient impliqués dans le ministère ecclésiastique. Dès un très jeune âge, elle donne sa vie au Seigneur et s’implique à son tour pour l’avancement d l’œuvre de Dieu. Depuis juin 2014, elle fréquente l’église La Chapelle à Montréal où elle met ses dons, ses talents et son expérience au service de l’équipe des opérations et de l’équipe d’accompagnement spirituel de l’église. En 2018, elle entame des études en théologie dans le but de devenir aumônière et de venir en aide aux personnes qui souffrent. « On dit de moi que je suis une femme passionnée, créative, réservée et déterminée. J’ai la dent sucrée, je suis parfois dans la lune, j’aime les vieux films et les feuilletons français et je déteste les pieds… Mais vraiment là! »

No Comments

Leave a Reply