Collectif Everybody's hurt

La pièce menant à l’espoir

Vanessa Saintvil partage sa souffrance dans cette prose qui dépeint la douleur associée à l’absence de l’être aimée.


Une peine profonde est semblable à une pièce vide, sombre et froide dans laquelle le son est inexistant. Il n’y a aucune percée de lumière pour faire entrer un peu de chaleur. Cette peine est bien présente. Elle te réveille durant la nuit. Elle résonne dans ton âme, elle déchire ton cœur et noue ta gorge. Cette mélancolie est saupoudrée d’angoisses faisant palpiter fortement ton cœur semblable à un tambourineur passionné aux mains agiles qui n’a que pour but de faire danser la foule. Accablée sous le poids d’un lourd manteau, voilà ce que représente le sentiment de perdre un être cher pour moi. Tous les jours, je porte cette souffrance. Je parcours cette froide pièce afin d’essayer d’ouvrir les rideaux pour trouver une lueur d’espoir. Lorsque j’ai la force d’ouvrir ces rideaux, je peux ressentir une petite chaleur dans mon âme. Je décide à chaque moment de trouver un peu de force pour laisser entrer la lumière dans cette sombre pièce, afin que je puisse trouver un sens à mes journées.


Portrait de Vanessa Saintvil

Agée de 31 ans, Vanessa est une passionnée d’art qui vit à Montréal . Elle affectionne les longues marches, la nature et les apprentissages en lien avec le développment personnel. Par dessus tout, elle mentionne aimer découvrir l’autre.

No Comments

    Leave a Reply